Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 22:01
Nous ne faisons pas un metier de tout repos !

Voyez plutot l'apres midi de rendez vous cataclysmique que j'ai vécu.

Tout commence dans le redoutable moment de l'apres dejeuner, cet instant ou les alcoolos rotent leur gros rouge et ou je reçois monsieur B, ancien legionnaire et vrai pochtron, qui me dit sententieusement qu'il paira les honoraires lorsque j'aurais commence a travailler, oubliant que j'ai deja conclu devant la Cour d'Appel ... pas content Monsieur B que je le lui rapelle ! Il se levre brusquement, tente de renverser mon bureau (une table années 30 il peut toujours courir ca pese trois tonnes !) et part comme un rat ...

Au suivant, le couple D .. comme DESCHIENS grande époque ... on a  demandé à la banque ce qu on devait, y avait des echanances impayées et un capital restant du, on a voulu rembourser d'un coup le capital et ces pourris nous réclament encore les écheances impayées !
Moi, tres soft ( pas envie de prendre encore mon bureau sur la tete !) :c'est normal puisqu'elles sont impayées
Eux, imperiaux : mais on a remboursé le capital pourquoi ils ajoutent les échéances ?
Moi, encore calme : parce qu'elles étaient impayées !
Ad libitum ...

Au troisième rendez vous la septieme fille d'une type à qui j'ai rendu son dossier ( il voulait faire garantir un sinistre par une assurance dont il avait omis - c'est vrai c'est ballot !! - de me dir'e qu'il avait demande l'annulation avec remboursement des primes versées ) et toutes ses filles cachées derriere leur nom de mariage qui veinnent me raconter a leur sauce la meme histoire  ...

Enfin, cerise sur le gateau, un type doucereux qui s'inquiete d'être dominé par l'esprit d'un voyant qui abuse sexuellement de toutes ses petites amies et qui est espionné jour et nuit par toutes un population de gens qui le suivent et l'épient en téléphonant ! Bref un schizophrene pourvu qu'il ne décompense pas devant moi Aie mon bureau !!
Lui, péremptoire : si vous saviez comme on se rend compte de leur présence lorsque l'on a l'esprit aiguisé
Moi, compatissant : votre problème n'est pas juridique mais parapsychologique il faut voir un psychiatre
Lui effaré : mais c'est pour les fous !
Moi, theoriez du complot en diable : seuls les profames pensent une telle chose cher ami
Il est parti content!

Ouf Fin des rendez vous !
Les pieds sur le bureau ( ce qu'il en reste)
Pas un pélo de rentré !
A moi un bon Magnum 49 ! VivaCuba !! Vivement les vacances !!!!
Repost0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 00:07
Cette chanson de Pink Floyd s'applique parfaitement à ce blog ! Oui je vois bien que vous etes assez nombreux a venir voir s'il y a de la lumiere ici ... mais vous etes une sacrée troupe de muets (ou de timides !!)
Allez lachez vos commentaires !!!
Repost0
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 23:50

Nul ne peut contester que notre carte judiciaire - sur laquelle se bousculent plus de 11 000 juridictions n’est pas viable puisque élaborée sur des bases sociales et démographiques totalement obsolètes. Des juridictions croulent sous les dossiers quand d’autres jugent encore au rythme d’un roman de Flaubert…

Tous les travaux, missions et études diverses montrent tous les mêmes pistes à défricher : Spécialisation, regroupement des compétences au sein de pôles (en matière pénale par exemple, il est raisonnable de penser que la ville qui abrite la maison d’arrêt dans un département doit aussi abriter le pole d’instruction…).

Ce gouvernement a l’air certes bien parti pour effectuer enfin cette réforme-arlésienne mais semble pourtant avoir limité ses efforts aux Cours et Tribunaux. Rien n’est annoncé pour ce qui concerne les Conseils de Prud’hommes et les Tribunaux de Commerce.

Or, pour ces deux juridictions, au delà des aménagements territoriaux, c’est une vraie réforme de fond qui doit être faite pour faire enfin de ces aréopages partisans, partiaux et bien souvent incompétents, de véritables juridictions digne de ce nom.

Un projet de Loi avait été imaginé par le gouvernement Jospin concernant les Tribunaux de Commerce mais il est passé à la trappe. Pour ce qui concerne les Conseil de Prud’hommes qui sont de très loin la pire juridiction qui se puisse concevoir, rien, nada, wahlou !!

La solution est pourtant simple : Il faut faire réinvestir la justice commerciale et prud’homale par des juges professionnels qui les présideraient, les membres élus actuels se bornant à un rôle d’assesseur.

Il faut évidemment passer au dessus des lobbys (y compris celui des avocats !!!) des immobilismes et des frilosités, bref c’est pas gagné !

Repost0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 22:46
Aujourd'hui, installation du nouveau juge des enfants au tribunal ... Il convoquera les mineurs à problèmes pour selon les cas, mettre en place des mesures d'assistance éducative, ou sanctionner des infractions commises ...

Nous avons lutté pendant de nombreux mois pour faire dégomer une greffiere affectée au service de l'ancien juge des enfants, qui ne travaillait pas le mercredi, jour pourtant naturellement ideal poir convoquer un mineur sans lui faire rater l'école ...

Et bien le crorez vous, aujourd'hui, c'est carrément le nouveau magistrat qui se fait sa RTT le mercredi !! Bingo pour la greffière qui va sans doute opérer un come back énorme et pourra serainement vacquer, comme son juge, le seul jour ou un tribunal pour enfant a normalement vocation à sieger !!

Le pire est que l'on nous explique à demi mots que de toutes les façons, les mineurs en question ne vont pas à l'école et s'ils y vont, c'est en pure perte ...

C'est pas du foutage de gueule tout ca ?? !!


i_bug_fck
Repost0
20 septembre 2007 4 20 /09 /septembre /2007 22:56
Voila une jeune femme violement enceinte, couvertes de griffures et de traces de coups donnés par son époux et sa belle soeur qui arrive en detresse totale dans mon cabinet hier vers 18 heures.

La vie du bébé qu'elle porte, et sa propre vie sont menacés : il y a urgence a la faire autoriser par un juge à résider séparement de son mari violent. Plus personne au Tribunal, nous convenons de nous voir aujourd'hui à la premiere heure.

Arrivée au greffe du Juge aux Affaires Familiales avec la cliente toujours dans le même état, et dépot de la requete avec demande de mesures urgentes.

Dialogue :

La greffiere, très embêtée, sans un regard pour la jeune femme en pleurs "Commbien de fois vous ais je dit Maître, que les urgences, faut prévenir la veille comment voulez vous que je m'organise on a pas que ca à faire"

Moi, très calme : "La nature même d'une urgence c'est d'être imprévisible et soudaine"

Elle, indéboulonable " C'est pas une raison pour pas prévenir la veille "

Du Devos ... mais dans la cruelle vie reelle, au plus près de l'effrayante, monstrueuse, fonction publique ....


Repost0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 13:02
Suite de l'épisode, la Chambre de l'Instruction à tranché ... le jeune K restre au trou ! Ca ne surprendra pas les habitués des prétoires ! 

Le vice procureur de Nancy vient d'être "convoqué" par Rachida Dati après avoir  - il le conteste - critiqué en audience la Loi sur la récidive ? Il n'est pas le seul !!

Dans l'affaire qui me concerne, le  Parquet général ne s'est pas privé de dire - avec beaucoup de talent, c'est a dire, sans le dire vraiement ! - que bien sur,  aucune des conditions legales de la détention provisoire n'étaient réunies, mais  que les faits étaient très grave, et que même si la Loi empechait désormais d'enchrister les gens uniquement sur le critere tartalacremesque de l'ordre public, et bien il fallait tout de même le faire ... la Cour a suivi les yeux fermés.

Bref il va vraiment falloir agrandir les prisons !!

Les deux autres propagonistes, eux aussi  prImodelinquants et parfaitement insérés restent eux aussi hébergés dans les geoles de la République... et si on tentait un pourvoir encassation juste pour dire ? !
Repost0
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 22:57
Les Tribunaux ont brutalement repris leur rythme effréné et un  peu fou après la torpeur estivale, un peu comme un  animal filerait tout droit sans même songer ou il va après d'être sorti d'un piège ...

Deja mercredi soir ... aujourd'hui, pantomine habituelle devant  le "Juge des Libertés et de la Détention" angélique institution crée pour faire vivre le principe de notre droit selon lequel "la liberté est la regle et la détention provisoire l'exception" et mettre fin à notre triste record français des personnes non jugée croupissant en prison... 

Le sentiment général des avocats est que la plupart de ces Juges sont totalement tétanisés par la peur de la bavure et  mettent aveuglement en détention provisoire, même les personnes qui, parce qu'ils sont des délinquants primaires, ont des garanties importantes de représentation en Justice et ne présentent aucun risque de récidive ....

Tant pis pour les taches ... tant pis pour ce jeune homme de 19 ans qui ne pourra pas faire sa rentrée à l'ecole hoteliere parce qu'il s'est retrouvé dans une bagarre en sortant de boite de nuit ...

Un Juge sans inquiétude est décidement un Juge inquiétant !

L'Appel s'impose ... Que dira la Cour ?

bug_fck
Repost0
31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 21:21
Ce blog est tout jeune  mais reçoit deja  un nombre significatifs de visites (à ma grande surprise !! ... je pensais qu'il resterait dans les limbes de la blogosphere  en croissance exponentielle pendant quelques décénnies !!).

Pour autant, aucun commentaire, aucun trackback, aucun signe de vie ! 

Deux raisons me viennent à l'esprit :

- blog totalement ininteressant !!

- rien a dire de plus !!

Je refuse de croire cela !!

Allez soyez pas timides, laissez donc une trace de votre passage !!
Repost0
27 août 2007 1 27 /08 /août /2007 11:26

L’affaire du « Petit Enis » relance le thème bien connu de la pédophilie, avec une intensité d’autant plus grande que l’actualité du mois d’aout est traditionnellement plus que calme. 

Sachons donc comment la presse apporte sa magnifique contribution au débat. 

Un homme de 43 ans vient d’être interpellé en compagnie d’une enfant de 12 ans auquel il a fait subir quelques attouchements. Loin de moi d’idée de cautionner, mais admettons qu’il s’agit là du niveau zéro de la délinquance sexuelle et que ces tristes dossiers vivent leur vie dans l’indifférence des médias. 

Or, j’ai reçu plusieurs appels téléphoniques de la presse écrite et audiovisuelle sur cette affaire oh combien importante, les journalistes précisant que compte tenu de « l’affaire du Petit Enis », l’info méritait d’être médiatisée ! 

Voila comment la population à l’impression que nous vivons cernés par une innombrable population pédophile, évidemment récidiviste … 

J’imagine que les journalistes doivent chantonner devant les si rentables « unes » racoleuses « pédophile pédophile tu es mon ami …. » 

A gerber.

Repost0
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 15:26
Encore une fois, et à l'occasion de ce qui est déja devenu "l'affaire Enis", ce garçon de 5 ans qui a été enlevé et abusé la semaine dernière à Roubaix par un multirécidiviste, Francis Evrard, 61 ans, sorti de prison le 2 juillet dernier, notre ministre de la justice Rachida Dati, ministre de la Justice  a annoncé un durcissement des peines pour les délinquants sexuels en récidive en indiquant «Quand il y a récidive, cela veut dire que la sanction a été un échec».
Comme d'habitude, et toujours dans le feu de l'actualité, et la démagogie que cela implique, l'on ressasse la vielle chanson de la prison, unique solution à la délinquance ...

Or, cela fait bien longtemps que les professionnels savent que la sanction est TOUJOURS un echec !

Echec de la socialisation pour les primo delinquants, et echec de la reinsertion pour les récidivistes... La prison est la pour sanctionner, mais aussi pour soigner et guerir ....

J'ai eu régulierement à defendre des delinquants sexuels qui ont passé des décennies en prison sans aucune reelle prise en charge psychologique ... ce qui n'empeche pas les bonnes gens de pousser des cris d'horreur lorsqu'ils récidivent  alorsd que le Ministere de la Justice n'a jamais mis en oeuvre les moyens d'appliqur l'excellent Loi dite "GUIGOU " de .... 1998 (!!) instaurant un suivi socio judiciaire dans les affaires de moeurs ...

Cela fait tout de même près de deux siecles que les criminologues nous ont démontré que la peur du gendarme et de la sanction n'a jamais empeche PERSONNE de passer a l'acte ... Madame DATI devrait (re?)lire Etienne DE GREEF.....
 
 

Repost0